Bio

Image

About

> español  > english

« La nouvelle star de la guitare en France! ». Chitarre

« Un grand coup d’émotion que vous ne serez pas prêts d’oublier!  » La Marseillaise

Guitariste classique mais pas que…Gaëlle Solal est un ovni musical qui casse les conventions et qui soulève l’enthousiasme partout où elle se produit.

Son parcours est pourtant très classique: trois médailles d’or au conservatoire de sa ville natale, Marseille, un premier prix du conservatoire national supérieur de paris (cnsm pour les initiés), des concours internationaux par brochette (1ers prix d’alessandria, savona, sernanchele, 2ème prix de la gfa aux etats-unis et finaliste de la concert artist guild de new york), soutenue par d’importants mécènes (fondation bnp paribas, mécénat société générale, fondation meyer et contestabile). Et des tournées dans le monde entier: plus de 35 pays.

Sa gourmandise notoire lui fait découvrir d’autres horizons que la musique classique: la littérature, le cinéma, la danse classique, le hip hop, les danses latines, les langues étrangères, l’improvisation théâtrale, le design de sites internet, l’écriture dans un blog, le monde des contes, les voyages et le jazz et les musiques du monde.

Le son si particulier de Gaëlle Solal entre par les oreilles, se fraie un chemin par les neurones puis descend dans le coeur sans laisser aucune chance de lui résister.

Elle aime aussi partager son expérience avec les jeunes guitaristes lors de masterclasses traditionnelles (en apparence!) et d’atelier sans guitare. Oui, sans guitare…où il est question de jouer, de se raconter, de s’exprimer et de s’amuser.

Gaëlle a lancé le projet « Açaï: une guitare au Brésil » en 2010 et le projet « Sol* » en 2011. Des concerts racontés dans lequel elle met son enthousiasme créateur et son énergie motrice au service de la musique brésilienne pour Açaï et des musiques aux frontières entre classique et populaire pour Sol*. Une expérience unique aux croisées du concert, du spectacle, du conte, de l’humour et de la poésie.

La scène est donc sa deuxième maison: un espace confortable où avec ses six cordes elle raconte et se raconte. L’univers très particulier qu’elle crée à chacun de ses concerts et ses talents multiples en font, bien malgré elle, une musicienne aussi étonnante qu’appréciée.

Gaëlle joue sur une guitare Daniel Friederich et sur une guitare Manuel Contreras avec les nouvelles cordes Cantiga rouge de Savarez.

Voir Gaëlle en vidéo: ici

Une bio un peu plus conventionnelle.. par ici

Publicités